Usines seules coupables des nuisances olfactives?

Usines seules coupables des nuisances olfactives?

Usines_Nuisances_Olfactives_Cheminee

Les sites municipaux et industriels sont généralement pointés du doigt pour des odeurs incommodantes. Il est cependant important de rappeler que certaines odeurs de sources naturelles peuvent causer des désagréments similaires à des odeurs de sources industrielles.

En effet, dans certaines études privées, nous avons pu démontrer, par des techniques olfactométriques, que l’odeur générée par des marais était particulièrement confondante par rapport à celle d’un site d’enfouissement à proximité.

Olfactometry%20EN13725[2]

D’ailleurs le gaz des marais est produit par la fermentation de matières organiques dans certains marais. L’inflammation spontanée de ce gaz est la cause de l’apparition des feux follets source de bien des légendes médiévales. Ce gaz des marais est un biogaz de source naturelle constitué principalement de méthane et de COV, H2S et divers composés organiques très odorants, tout comme le biogaz produit dans les sites d’enfouissement ou des unités de méthanisation. Les tests avaient démontrés qu’à partir du niveau de dilution typique de l’exposition des riverains, les deux odeurs étaient impossibles à distinguer par la majorité de la population.

landfill%20gas%20collection%20system%20odour%20study[1]

Marais[2]

Un autre exemple nous vient de certains milieux urbains où les habitants sont indisposés par des odeurs désagréables de beurre rance ou de vomissure. Cette odeur vient d’un arbre magnifique, l’arbre aux quarante écus ou ginkgo biloba. Les arbres ne possèdent pas de graines mais les individus mâles portent des chatons de forme cylindrique et les femelles des ovules contenant de l’acide butanoïque. Cette substance chimique est à l’origine de l’odeur désagréable.

ginkgo%20biloba%20odeur[1]

Les bords de plan d’eau sont parfois la source d’odeurs d’hydrogène sulfuré (H2S). La prolifération des algues qui peuvent s’accumuler dans des eaux stagnantes puis se décomposer dans des conditions anaérobies génèrent des émanations de H2S semblables à l’odeur de réseau d’égout. Parfois la marée se charge de ramener des matières organiques et des algues qui s’accumulent sur les berges causant des odeurs importantes lors de leur décomposition.

A titre de gestionnaire d’usine, vous êtes certainement contentieux pour limiter les odeurs émises dans le voisinage. Par contre il est parfois difficile de séparer la part des odeurs industrielles ou municipales de celles des odeurs naturelles pour lesquelles vous n’y pouvez rien.

Le système de surveillance des odeurs OdoWatch vous permettra de déterminer l’impact incrémentale des odeurs causées par des activités spécifiques. Ainsi, grâce à des nez électroniques disposés aux sources, couplés à une modélisation en temps réelle 3D des odeurs, il sera possible de différentier votre contribution de celle du paysage olfactif ambiant.

eNose%20odor%20plume[2]

Ceci peut permettre des économies substantielles : Démontrer à la communauté, aux autorités et à votre voisinage, avec des données objectives, votre contribution limitée aux odeurs environnantes permettra de réduire la pression qui est exercée sur vous.