Pollution olfactive : Quelles populations sont les plus touchées ?

Pollution olfactive : Quelles populations sont les plus touchées ?

odotech

Les populations affectées par les odeurs sont habituellement celles qui habitent dans le voisinage des sources émettrices et qui se sentent incommodées par ces odeurs non désirées. Plusieurs facteurs interviennent pour motiver une plainte éventuelle de la part des citoyens.

Une odeur émise est perçue par les personnes exposées selon des caractéristiques quantitatives (intensité), qualitatives (reconnaissance de l’odeur) et son caractère hédonique (appréciation). Comme le montre la figure suivante, dans une population générale, la plupart des composés odorants sont perçus selon une distribution log-normale, 96 % des gens étant considérés comme ayant une sensibilité normale, 2 % étant qualifiés d’hypersensibles et 2 % d’hyposensibles. La pente de distribution varie d’un composé à l’autre. Cependant, des individus peuvent être hypersensibles à une odeur et insensibles à une autre.

Distribution%20normale%20perception%20odeur[1]
Distribution de la sensibilité olfactive dans la population Source : AIHA

Certains facteurs externes, comme l’exposition professionnelle à des gaz, vapeurs ou particules irritants, contribuent à altérer quantitativement et qualitativement la perception des odeurs. Des facteurs personnels, de nature physiologique, peuvent également influencer la sensibilité olfactive chez l’humain (exemples : l’âge (perte d’acuité), le sexe (les femmes sont plus sensibles selon la plupart des études), le tabagisme (perte de sensibilité), certaines allergies et divers états de santé. En plus de ces caractéristiques interindividuelles, il a été démontré qu’il peut y avoir une grande variabilité de l’acuité olfactive chez une même personne, d’une journée à l’autre, et même d’un essai à l’autre. Viennent également agir et influencer la sensibilité olfactive des individus, un phénomène d’adaptation (se manifeste par une baisse dans le temps, de l’intensité de l’odeur perçue, en réponse à une exposition prolongée) et un phénomène de sensibilisation (se présente comme l’accentuation de la détection des odeurs chez un individu exposé à répétition, par exemple, à une odeur industrielle).

Comment savoir si vous avez un odorant normal ?

La norme européenne EN 13725 (Détermination de la concentration d’une odeur par olfactométrie dynamique) spécifie les critères statistiques qui permettent d’évaluer si un individu possède un odorat normal et reproductible selon un composé de référence pur : le n-butanol.

Olfactometer%20assessor%20EN13725-resized-600[1]

Contactez nous pour en savoir plus. Nous avons certainement un laboratoire olfactométrique prêt de chez vous.

Thierry Page
Thierry Page
Thierry Pagé, Founder & Senior Odor Expert, Odotech. Industry Leader in Odor Monitoring & Odor Management. Invented OdoWatch and revolutionized odor monitoring state of the art. He is passionate to serve the industry from WasteWater, Residuals & Waste, Mining, Agri-Food, Manufacturing and Petrochemistry. Participated in projects in more than 20 countries.