Gestion des odeurs: Le Plan de Gestion des Odeurs – PGO (Partie 3)

Gestion des odeurs: Le Plan de Gestion des Odeurs – PGO (Partie 3)

odotech

Que faire pour gérer les risques odeurs ?

Que faire pour gérer les risques odeurs et éviter les pièges typiques décrits dans notre dernier blog? La réponse : Le Plan de Gestion des Odeurs (PGO).

Grandes étapes et objectifs du PGO

  • Établir des relations avec la communauté;
  • Point zéro;
  • Étude d’impact avant la mise en marche;
  • Audit;
  • Diagnostic odeur;
  • Étude d’impact odeur suite à la mise en opération;
  • Conseil en optimisation;
  • Monitoring en continu des odeurs;
  • Comité de citoyens.
  • gestion%20odeurs-resized-600[2]

    Étude d’impact avant la mise en marche

  • Évaluer le niveau de nuisance qui sera généré par la nouvelle activité et le comparer aux directives applicables;
  • Plusieurs configurations et modes opératoires peuvent être évalués;
  • Odotech possède une banque de données d’émission d’odeurs applicable à ce genre de projet.
  • Mesuré ses odeurs, le tout selon des normes et pratiques établies et reconnues. Par exemple (mais non limité à et selon la région ou l’étude est fait):

  • Guide d’échantillonnage à des fins d’analyses environnementales du MDDEP;
  • Méthode SPE 1/RM8;
  • EN13725: Air Quality – Determination of Odour Concentration by Dynamic Olfactometry Méthode;
  • CUM : Mesure du Nombre d’Unité d’Odeur;
  • ASTM E679-04 : Standard Practice for Determination of Odor Taste Threshold.
  • Étude Impact Odeur

    Quels sont vraiment les impacts de ces odeurs sur les citoyens? La réponse est donnée par la modélisation de la dispersion atmosphérique des odeurs. La caractérisation spatio-temporelle des émissions odeurs via des outils tel qu’AERMOD permet d’examiner tous les scénarios envisageables.

    odor%20distribution%20percentile%2098th%20[2]

    Ces études sont fait selon des approches standardisés, par exemple selon le Guide de la modélisation de la dispersion atmosphérique du MDDEP (au QUébec).

    Les comités de citoyens

  • Impliquer la communauté;
  • Assurer sélection objective et entrainement;
  • Basés sur des standards internationaux;
  • Intégrer les observations en continu;
  • Bâtir un plan de communication adapté;
  • Corrélations avec des outils de suivis;
  • Avec la participation de riverains bénévoles;
  • Des dialogues constructifs;
  • Corréler des observations à des mesures/modélisation.
  • Outils de suivi OdoWatch

  • Réseau de Nez Électroniques : Odeur mesurée automatiquement (Odowatch);
  • Station météo;
  • Production d’un panache odeur en temps réel;
  • Alertes selon certain seuils;
  • Archives des taux, niveaux et conditions météos;
  • Consignation de plaintes;
  • Facilite et réduit les temps d’interventions terrain;
  • Circonscrit l’étendue réelle d’un problème;
  • Suivi serré des dossiers chauds;
  • Traçabilité accrue.
  • nice%20plume%201%20screen[1]

    Conclusions – À retenir

  • Adresser, de façon proactive, la problématique des odeurs (implantation du PGO dès le stade embryonnaire d’un projet);
  • Bien connaitre ses émissions et son impact potentiel, valider les affirmations des promoteurs de technologie, valider ses hypothèses;
  • Respecter les contraintes économiques des activités et faire des choix éclairés;
  • Tenir compte de toutes les réalités locales (topo, …);
  • Suivre son progrès avec des outils adaptés;
  • Se positionner comme chef de file dans le domaine de la qualité de vie, tenir les intervenants et voisins informés et impliqués.
  • Avez-vous en savoir plus ? Contactez-nous !

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *