Études de cas

Moins de plaintes du voisinage et des interventions plus ciblées

Le Sivos (Syndicat intercommunal à vocation simple) a équipé la station d’épuration des 60 Bornes, en Vendée, d’un système OdoWatch permettant de mesurer et modéliser la dispersion des odeurs. A la clé, moins de plaintes du voisinage et des interventions plus ciblées.

Adapté de l’Usine Nouvelle

Les plaintes répétées de vacanciers incommodés par les odeurs, ils n’en voulaient plus ! Les élus du Sivos (Syndicat intercommunal à vocation simple) et les responsables de la Saur, société gestionnaire de la station d’épuration des 60 Bornes, installée sur les communes de Saint-Hilaire-de-Riez et de Saint-Jean-de-Monts (Vendée), ne savaient pourtant plus comment combattre cette pollution olfactive. Un problème commun à de nombreuses industries (centre de traitement des déchets, usines d’équarrissage, usines chimiques, distilleries de bioéthanol…). La station d’épuration traite les eaux usées de 17 000 habitants en hiver, mais reçoit celles de 100 000 personnes en saison estivale.

Touristic%20area%202[1]

Et, malgré plusieurs investissements visant à minimiser les odeurs, ses responsables techniques n’arrivaient pas à régler le problème. Le SIVOS décide alors de mettre en place un système pour diagnostiquer la dispersion des odeurs. Entre 2004 et 2007, de nombreux travaux sont effectués pour éradiquer les mauvaises odeurs. Désodorisation par photocatalyse aux UV appliquée aux ouvrages de décantation des eaux, au traitement des boues, des graisses et des matières de vidange, aspiration des odeurs par calfeutrage… rien n’a été laissé au hasard. Pour aller plus loin, il fallait savoir d’où venaient les odeurs.

Sivos décident alors de faire appel à Odotech, une société franco-québécoise spécialisée dans les technologies d’analyse et de mesure des odeurs. Elle réalise un diagnostic des différentes sources. Seize sont identifiées, dans l’enceinte de la station de traitement, mais aussi à l’extérieur, dans un rayon de trois kilomètres.

secondary%20clarifier%20odor[2]

En juin 2008, la station d’épuration est finalement équipée du système OdoWatch sources fixes d’Odotech. Première étape : des prélèvements d’odeurs sont réalisés sur et autour du site. Les échantillons sont ensuite traités dans le laboratoire d’Odotech par olfactométrie à dilution dynamique : ils sont dilués avec de l’air et les mélanges obtenus sont présentés à six jurés dans des cornets de flairage.

olfactometer%20EN13725[2]

Ces derniers indiquent s’ils décèlent ou non une odeur. Les seuils de détection d’odeur sont alors intégrés dans un logiciel de modélisation et fusionnés en temps réel avec les données météorologiques (direction du vent, température, luminosité…) venant d’une petite tour météo installée sur le site.

Odor%20monitoring%20station[1]

Les investissements à réaliser ont été canalisés

Au final, le SIVOS dispose du panache d’odeurs (unités-odeur par m3 d’air) et peut suivre leur dispersion.

Panache%20odeur%20instantane[1]

« Cela nous permet d’avoir une idée de la manière dont elles se propagent, de l’endroit où elles se dirigent, de leur intensité, et cela même si le nez ne sent rien », poursuit Jean-Michel Martin. Les opérateurs peuvent ainsi prendre les décisions qui s’imposent : améliorer le captage des odeurs, décider du meilleur moment pour évacuer les déchets… « La technologie permet de canaliser les investissements à réaliser », résume Philippe Micone, le directeur Europe d’Odotech. Un an après la mise en place du système, la Saur est plutôt satisfaite : deux plaintes seulement ont été comptabilisées en 2008.

Dans la poursuite de sa démarche proactive, le SIVOS a depuis installé des nez électroniques sur les sources les plus fluctuantes, pour avoir cette fois une mesure en continu.

electronic%20nose%20monitor[1]

Aimeriez-vous en savoir plus ? Contactez un expert!

April 2, 2011
odotech

Les nez électroniques traquent les nuisances olfactives

Moins de plaintes du voisinage et des interventions plus ciblées Le Sivos (Syndicat intercommunal à vocation simple) a équipé la station d’épuration des 60 Bornes, en […]
November 30, 2010
odotech

Cap Ecologia traque les mauvaises odeurs

Le SMTD et la Communauté d’Agglomération de Pau-Pyrénées ont aménagé un centre d’accueil des visiteurs sur le site de Cap Ecologia à Lescar. Opérationnel depuis avril 2008, ce […]