Agadir installe le 1er système régional de surveillance des odeurs en Afrique

Agadir installe le 1er système régional de surveillance des odeurs en Afrique

odotech

Avec son climat enchanteur et sa longue plage de 10 km, Agadir possède les atouts pour réussir des vacances balnéaires. Agadir est membre du Club très fermé des Plus Belles Baies du Monde. Elle abrite une marina qui peut accueillir plusieurs centaines de bateaux de plaisance

Baie_Agadir[1]

Agadir possède une industrie portuaire industrielle dynamique qui se doit de cohabiter avec une industrie touristique vibrante. La qualité de l’air et particulièrement les odeurs deviennent des enjeux stratégiques pour assurer la qualité de vie des touristes et des habitants. D’autre part la pérennité et la croissance des activités industrielles est visé.

L’objectif de la Wilaya (préfecture) de la Région Souss Massa Drâa est d’identifier en temps réel les sources responsables des nuisances ressenties sur la zone touristique et le centre-ville d’Agadir et de pouvoir prendre rapidement, conjointement avec les industriels, les mesures appropriées pour maintenir le confort des touristes et des citoyens de la Ville d’Agadir.

Logo-Agadir[1]

Sous l’impulsion de la Wilaya , Odotech a procédé à l’installation d’un système de surveillance en continu des odeurs OdoWatch régional sur la Ville d’Agadir.

Le système se compose d’un réseaux de nez électroniques positionnés sur la zone industrielle d’Anza et la zone touristique d’Agadir. Les sites industriels plus spécifiquement visés par la surveillance sont les usines de production de farines de poisson, une usine de production d’huile alimentaire et de café, le port de pêche et des postes de relevage du réseau d’assainissement des eaux usées.

Image : Interface de la plateforme environnementale de surveillance en temps réel Odowatch

Image : Interface de la plateforme environnementale de surveillance en temps réel Odowatch

Les industriels susceptibles de causer les nuisances olfactives ont aussi accès aux informations en temps réel, ce qui leur permet de travailler conjointement avec la Wilaya dans l’effort de réduction des nuisances olfactives.

Le système, en fonction depuis janvier 2012, servira de base à une surveillance plus large de la qualité de l’air de la Ville d’Agadir et ses banlieues.